Une levée de fonds de 5,8 M d’€ annoncée par la startup TargEDYs

Grégory Lambert, CEO de TargEDys

A Rouen, TargEDys, startup innovante et pionnier dans le domaine de la régulation de l’appétit, vient d’annoncer une très belle levée de fonds, à hauteur de 5,8 millions d’euros. Celle-ci s’appuie sur les travaux de recherche des professeurs Serguei Fetissov et Pierre Déchelotte, ses co-fondateurs principaux.

Grégory Lambert, CEO de TargEDys, indique qu’après 10 ans de recherche, l’impact du microbiome sur la santé ouvre des perspectives radicalement nouvelles pour la régulation de l’appétit.

Des recherches mondialement reconnues

Les deux professeurs travaillent ensemble depuis plus de 10 ans au sein de l’UMR Université de Rouen/INSERM 1073 «Nutrition, inflammation et dysfonction de l’axe intestin-cerveau», en lien avec l’hôpital universitaire de Rouen et cette levée de fonds va leur donner les moyens nécessaires pour accélérer et intensifier leurs recherches.

TargEDys va donc développer de nouveaux produits alimentaires de santé et des produits pharmaceutiques en se basant sur les découvertes scientifiques des deux professeurs, à savoir la capacité du microbiome à réguler l’appétit et donc à maintenir ou restaurer le poids et la santé métabolique.

Dans cet objectif, TargEDys va s’installer dans les locaux de la Faculté de Médecine/Pharmacie de Rouen et constituer des équipes de médecins et d’ingénieurs.

Les premiers essais cliniques sur l’homme

Cette opération d’investissement, qui associe Seventure Partners, NCI (Normandie Capital Investissement) et Pontifax, va permettre à TargEDys d’entrer dans une phase d’essais cliniques sur l’homme, sur ses produits qui visent à modérer l’appétit des personnes en surpoids ou, au contraire, à redonner de l’appétit aux personnes âgées, cachexiques, ou souffrant d’autres formes d’anorexie.

L’approche de TargEDys va donc permettre de réguler les dysfonctionnements du comportement alimentaire et d’en limiter les conséquences. Les bénéfices seront une amélioration de la santé et une meilleure qualité de vie pour un nombre de personnes concernées en augmentation rapide.

[En 2014, 1,4 milliard d’humains se trouvaient en situation de surpoids ou d’obésité. En 2018, 75 % de la population devrait être concernée par le surpoids ou l’obésité. (OMS)

Les personnes âgées sont particulièrement touchées par la malnutrition. Ce phénomène touche 4 à 10% de celles vivant chez elles et atteint 30 à 70% de celles qui sont hospitalisées.]

http://www.targedys.com

logo-targedys

Contact presse : Maxence FORTIN

maxence.fortin@nefermedia.fr

06 32 32 99 41

Membres institutionnels