Actualités

Les révoltés bienveillants du Bug Bounty

Retour aux articles
29 janvier 2016
Attractivité
Les révoltés bienveillants du Bug Bounty

Déjà co-fondateurs de la société Yes We H4ck – emploi et missions dans le secteur de la sécurité informatique, Korben (un des principaux influenceurs français sur les réseaux sociaux) et Guillaume Vassault-Houlière Houlière (expert en sécurité informatique et déjà installé à Seine Innopolis) ont présenté il y a quelques jours à Rouen leur nouvelle plateforme BountyFactory. Destinée à tester la sécurité de sites informatiques d’entreprises volontaires par des hackeurs confirmés, le marché visé est mondial, et en pleine expansion.

Korben_crowd_sécurité

La sécurité, un enjeu stratégique

L’actualité nous sert régulièrement des exemples médiatisés d’entreprises ou d’organisations confrontées au piratage sauvage de leurs sites ou portails, démontrant – s’il en était encore besoin – que la sécurité informatique est aujourd’hui plus que jamais un enjeu stratégique pour toutes les structures professionnelles. Partant de ce postulat, la nouvelle plateforme BountyFactory présentée à Rouen la semaine passée va leur proposer prochainement d’externaliser les tests et recherches de vulnérabilités et failles de leurs sites Internet. Une première européenne qui va permettre à des « chercheurs en sécurité » (hackeurs légaux et bienveillants) de passer au crible le code de ces sites, en vue de l’améliorer et de le sécuriser. En d’autres termes, attaquez-vous vous-même aujourd’hui, pour ne plus être attaqués demain.

Un processus moderne et vertueux

On rentre ainsi dans un processus moderne et vertueux : d’un côté, les entreprises font preuve de transparence et se montrent proactives en matière de communication et de sécurité ; de l’autre, les « chercheurs en sécurité » hackent en toute légalité, dans un contexte préalablement défini et consenti, sont rémunérés (jusqu’à plusieurs milliers d’euros) selon leurs découvertes et contribuent ainsi à l’amélioration des connaissances partagées de leur communauté. Un classement à base de points est même organisé pour les challenger entre eux.

Une innovation signée Yes We Hack

À Rouen, les concepteurs de cette nouvelle plateforme sont loin d’être des inconnus. Déjà associés à la tête de Yes We Hack (un site mettant en relations besoins et compétences en matière de sécurité informatique), Korben, un des blogueurs les plus influents de France et Guillaume Vassault-Houlière ont de grandes ambitions pour leur plateforme, confirmées par des premiers contacts européens – et même au-delà – prometteurs. Car en matière d’informatique, la sécurité n’a pas de frontière…

Plus d’informations : www.yeswehack.com

#cadredevie : Les Historiques de Robert le diable à découvrir les 3 et 4 août près de Rouen

Pour sa troisième édition de son emblématique festival de reconstitution historique « Viking », le Château de Robert le diable voit les choses en grand. Le temps d’un week-end, revivez la Normandie au temps des vikings grâce aux troupes de reconstitution historique.  RDV les 3 et 4 août 2024 près de Rouen.

22 juillet 2024

A Rouen, la forêt monumentale se dévoile

La manifestation “La Forêt monumentale” propose, depuis le 29 juin 2024 et jusqu’en 2026, de découvrir des œuvres monumentales en forêt. Elle est pilotée par la Métropole Rouen Normandie en collaboration avec l’ONF. 

Ce parcours unique permet aux visiteurs de découvrir ou redécouvrir, avec un autre regard, ce milieu naturel remarquable.

18 juillet 2024

Normand Rénov s’implante sur le territoire de Rouen

Normand Rénov, entreprise spécialisée dans la rénovation de maisons s’est récemment implantée à Caudebec-lès-Elbeuf et à Saint-Romain-de-Colbosc. Cette implantation a permis la création de 17 emplois locaux. L’entreprise continue de recruter et former des techniciens conseils pour renforcer ses équipes.

16 juillet 2024

Paralloy reprend Manoir Industries et annonce 60 emplois supplémentaires

Basé à Pîtres, sur l’agglomération Seine-Eure, le groupe réalise des pièces de fonderie en aciers spéciaux. Les 440 emplois sont sauvés et 60 recrutements sont prévus.

11 juillet 2024