Agence de développement économique de Rouen et sa région
FR/GB

Bilan Journée Scientifique au MTC du CHU de Rouen

La place de la simulation depuis la formation initiale jusqu’au 3ème cycle est désormais un élément central du cursus médical. La simulation permet de travailler la mémoire procédurale, gestuelle, kinesthésique, elle permet aussi d’aborder des situations de complexités variables. Si les premières sessions de simulation ont d’abord traité des situations liées à la prise en charge de l’urgence, aujourd’hui toutes les spécialités développent des programmes de formation.

 

La simulation un enjeu de sécurité

A l’instar de ce qui se fait dans l’industrie pharmaceutique qui consacre pour chaque site, en moyenne 60h/an et par personne à la formation par simulation tant au process de production qu’à la gestion des situations de crises, ou encore dans la Sureté nucléaire ou la simulation permet de tester des situations de difficulté croissante, la simulation renforce la performance médicale. Il ne s’agit plus de formation individuelle, mais bien de renforcement de coordination d’équipe.

A Rouen, le MTC, permet de se former au Damage control, en situation grandeur réelle, impliquant des équipes multiples de médecins, infirmiers, pompiers et policiers.

Mais bien d’autres circonstances peuvent bénéficier de la simulation en équipe, à titre d’exemple, Le MTC de Rouen propose des formations à la prise en charges de patients obèses, ou encore aux situations d’annonce aux patients et aux familles, aux protocoles de prélèvements d’organes, au travail en bloc opératoire….

La place de la simulation est donc primordiale dans le domaine médical, pas seulement dans la formation initiale mais dans l’ensemble de la prise en charge des patients, de la diffusion des innovations thérapeutiques et nouvelles pratiques, dont elle accompagne et renforce la performance.