Bilan de la 12è conférence internationale Inland Terminals à Rouen

Inland Terminals à Rouen en 2017

 

Rouen a accueilli la 12e édition de la conférence internationale Inland Terminals, organisée les 9 et 10 novembre 2017 à l’espace « Vue sur Seine » à Rouen. Yvon Robert, Maire de Rouen, a ouvert la rencontre et souhaité la bienvenue à la quarantaine de participants.

 

 

Autorités portuaires, chargeurs, transitaires, manutentionnaires, armateurs, logisticiens, industriels et experts ont échangé pendant deux jours sur les thèmes de l’innovation dans la supply chain et l’avenir des ports intérieurs européens.

Les nouveaux défis des ports intérieurs

Nicolas OCCIS, Directeur Général de HAROPA-Port de Rouen

La première journée a été consacrée aux mutations technologiques dans la logistique et les transports. Après le discours de Nicolas Occis, Directeur Général de HAROPA – Port de Rouen, Alex Van Breedman a insisté sur le besoin d’innovation dans le transport des marchandises. En 2008, il a créé Tri-Vizor, une entreprise spécialisée dans « l’orchestration croisée de supply chain ». « L’idée est d’orchestrer les flux logistiques de plusieurs chargeurs ou de plusieurs opérateurs afin d’obtenir un volume suffisant menant à une massification des flux et au transfert modal », explique Alex Van Breedam qui souligne la nécessité de travailler en réseau.

Daniela Rosca, responsable de l’unité « navigation intérieure et ports » de la Direction de la mobilité et des transports de la Commission européenne, a ensuite présenté les réalisations et les projets de l’Union Européenne en matière de transports et de logistique. Dirk’t Hooft, créateur de la plate-forme technologique Alice (Alliance for Logistics Innovation through Collaboration in Europe), a conclu les échanges de la matinée sur le thème de l’innovation dans la chaîne logistique.  L’optimisation de la chaîne logistique et une table ronde sur les smart ports ont complété le programme de la première journée.

Logistique connectée…

La journée de vendredi a été orientée sur les ports intérieurs. Les ports et terminaux intérieurs doivent faire face aux transformations portées par les technologies numériques et la numérisation de processus logistiques. Les interventions ont porté sur la pertinence du modèle économique, mais aussi les perspectives d’avenir et la nécessité de relier les différents bassins européens de navigation.

Alexander Van Den Bosch, directeur de la Fédération européenne des ports intérieurs, a présenté le rôle des ports intérieurs et leur place dans la logistique connectée. Les experts estiment que les volumes commerciaux et de cargaison vont continuer à augmenter au niveau mondial. Les nouvelles technologies, la numérisation, mais aussi l’intégration de systèmes d’information, vont aider à accompagner cette progression annoncée des flux mondiaux.

Alain Verna, président de Toshiba TEC et de Logistique Seine Normandie, a donné le point de vue des entreprises utilisant de la voie d’eau. Il a notamment souligné que l’installation de Toshiba à Dieppe, le seul site de production européen du groupe japonais, était liée à la proximité, entre autres, du Port du Havre. Catherine Rivoallon, présidente du conseil d’administration de HAROPA – Ports de Paris et responsable de la supply chain du Groupe Vivarte, a parlé du rôle des ports intérieurs dans l’économie circulaire.

La douzième conférence s’est terminée par une visite du Port de Rouen en vedette. La quarantaine de participants a découvert avec surprise la capacité de HAROPA – Port de Rouen à traiter tous les types de marchandises : céréales bien sûr, mais aussi conteneurs, tourets de câbles, colis, engrais, produits raffinés, tubes d’acier, granulats marins, éoliennes…

De la Seine à la Senne… Rendez-vous est déjà donné en 2018 pour une treizième conférence organisée à Bruxelles.

 

Membres institutionnels