Ecotechnologies : des atouts exceptionnels à Rouen pour un marché porteur

La protection de notre environnement et la préservation des ressources constituent des objectifs forts et universels pour permettre aux générations futures de bénéficier d’un développement durable et d’une qualité de vie maintenue.

Ces objectifs sont l’affaire de chacun et les acteurs économiques y contribuent en innovant dans les écotechnologies, aussi bien dans les domaines de l’énergie, de la mobilité, du bâtiment ou encore de la gestion des déchets.

La transition énergétique

Depuis bientôt deux siècles, le développement des technologies a apporté de nombreux progrès, mais au prix d’une consommation de plus en plus importante en énergies fossiles et polluantes, notamment charbon et pétrole, utilisées pour la production industrielle, la mobilité ou encore le chauffage des bâtiments. Ces ressources fossiles n’étant pas inépuisables, et leur consommation à grande échelle impactant notre environnement, il est urgent de développer des technologies qui permettent d’utiliser des ressources complémentaires et à terme alternatives, d’où la transition vers des énergies renouvelables et propres, issues par exemple du soleil, du vent ou encore des courants marins.

La mobilité

Automobile, camion, bus, bateau, avion… tous ces moyens de mobilité des personnes et des marchandises sont indispensables à notre activité économique et dans notre vie quotidienne. Afin de réduire leur impact environnemental, des nouvelles technologies apparaissent pour remplacer progressivement le moteur à combustion interne. Si la propulsion électrique est connue depuis longtemps, le stockage et la gestion de l’énergie embarquée font encore l’objet de nombreux programmes de Recherche, portant notamment sur les batteries à hautes performances et les piles à hydrogène. Ces technologies arrivent aujourd’hui sur le marché et elles vont y occuper une place de plus en plus importante grâce aux améliorations et aux réductions de coûts à venir.

Mais la mobilité durable passe aussi par l’optimisation des flux : c’est pourquoi de nombreux projets sont actuellement développés sur la MaaS (Mobility as a Service), c’est-à-dire une offre de mobilité servicielle partagée, multimodale et intelligente. Les premiers programmes visibles portent sur des véhicules autonomes utilisables sur demande à partir d’une application sur smartphone ou programmés pour effectuer une tournée de livraisons. Les technologies numériques entrent de plain-pied dans la mobilité.

Le projet Rouen Normandy Automous Lab répond à une volonté commune d’investir dans la mobilité de demain, en associant des savoir-faire spécifiques à des capacités d’innovation présentes sur le territoire, qui permet de proposer aux habitants de la Métropole Rouen Normandie un service innovant mettant à leur disposition dès 2018 une flotte de véhicules électriques et autonomes, ce qui constitue une première européenne.

Economie circulaire

La gestion des déchets est également une composante incontournable de la protection de l’environnement et de la préservation des ressources. Le développement de l’économie circulaire est l’unique moyen d’y parvenir, en considérant le cycle de vie des produits, depuis l’écoconception jusqu’au recyclage.

Le principe consiste à utiliser le déchet de l’un pour en faire la ressource de l’autre, le plus souvent en passant par l’étape du recyclage. Afin de traiter les montagnes et les océans de déchets plastiques qui polluent notre environnement et suite à une Directive européenne qui impose de doubler le taux de recyclage d’ici à 2030, des procédés de collecte, de tri et de traitement plus performants sont en cours de développement.

L'écoconstruction

De même, les bâtiments doivent se mettre au diapason, ce qui implique de concevoir et de développer l’écoconstruction. Cet impératif passe par la nécessité de construire des bâtiments économes en énergie, voire à énergie positive, et d’améliorer la performance énergétique des bâtiments existants. Il faut donc utiliser des systèmes de chauffage et de climatisation innovants, couplés à des matériaux isolants particulièrement performants. La gestion de l’eau fait également partie des enjeux environnementaux à traiter. Là encore, l’apport des technologies numériques, au travers de la domotique, permet d’optimiser la performance environnementale des bâtiments.

Transition énergétique, éco mobilité, écoconstruction, économie circulaire, systèmes intelligents et connectés, intelligence artificielle… le territoire métropolitain Rouen Seine-Eure est en première ligne pour le développement des écotechnologies, notamment grâce aux compétences de pointe regroupées sur le Technopôle du Madrillet, pôle d’excellence scientifique qui associe des laboratoires de recherche, des établissements d’enseignement supérieur et des entreprises innovantes au cœur des écotechnologies.

Selon Philippe EUDELINE, Président de l’Association Campus Sciences Ingénierie Rouen Normandie, “Le Madrillet est un atout majeur d’attractivité pour la Métropole Rouen Normandie et la région ».

En lien avec la Métropole et la Région, l’Association mène actuellement un travail d’envergure pour identifier les investissements nécessaires sur trois axes prioritaires :

  • l’élaboration d’un schéma directeur immobilier et d’aménagement (construction d’un hôtel 3 étoiles et de 12 000 m² de bureaux)
  • l’amélioration de l’attractivité (mise en place d’une gamme de services)
  • l’organisation de la vie culturelle et l’amélioration de la vie quotidienne des étudiants

Membres institutionnels