Celenys, Robocath, Interaction Healthcare : les levées de fonds se succèdent dans l’e-santé rouennaise

La métropole rouennaise est, depuis plusieurs années, particulièrement en pointe sur le secteur de la santé, de la recherche, de l’innovation et des nouvelles technologies, comme en témoignent les nombreuses start-ups installées sur le territoire, à Seine Biopolis ou ailleurs. Les levées de fonds récentes ou en cours de plusieurs acteurs locaux en témoignent.

Celenys, les petites cellules rouennaises qui s’attaquent au monde

logo celenysC’est ainsi le cas de Celenys, la start-up fondée il y a un peu plus de cinq ans par Élise Demange et Nicolas Dubois, hébergée au sein de la pépinière Seine Biopolis. Spécialisée dans les nouveaux procédés permettant la culture de cellules en 3D, elle a après une première levée de fonds d’1 M€ en 2014, développé Biomimesys, son premier produit fabriqué et commercialisé. Forts des premiers succès de celui-ci en Europe notamment, les fonds régionaux Go Capital et NCI viennent de lui apporter 500 K€ afin de lui permettre de conforter ses positions acquises et de développer ses parts de marché en Europe, mais également de se lancer à l’assaut des marchés américains et japonais, grâce à de nouveaux investissements marketing et commerciaux.

Le robot de Robocath, bientôt sur le marché

logo robocathRéaliser un nouveau tour de table, c’est également ce que cherche à faire Robocath (Seine Biopolis) qui après 600 000 euros en 2013 puis 900 000 euros en 2015, passe aujourd’hui à un stade avancé de son développement en cherchant à lever 5 M€. Soutenus par les mêmes partenaires historiques (Go Capital et NCI), Robocath s’est spécialisée dans les dispositifs médicaux robotisés adaptés aux pathologies cardiaques de type AVC ou infarctus. Ils permettent une plus grande fiabilité lors des interventions de poses de stents, mais aussi une meilleure radioprotection et plus généralement, une sécurité et un confort accrus pour le patient comme pour les personnels soignants. Arrivée au stade de la pré-industrialisation de son robot, la société du Docteur Philippe Bencteux entreprend désormais de lancer son produit sur le marché, après une autorisation qu’elle espère obtenir d’ici un an.

Serious games et simulations numériques médicales

Afficher l'image d'origineSi Celenys et Robocath sont des jeunes pousses prometteuses, Interaction Healthcare est pour sa part déjà bien développée. Fondée en 2008, la filiale bordelaise d’Interaction – le groupe rouennais de Jérome Leleu – creuse avec succès son sillon dans le domaine des applications numériques destinées aux professionnels de la santé et à leurs patients. Déjà forte d’un chiffre d’affaires de plus de 4 M€ en forte progression, elle vise les 15 M€ à horizon 2020 en intensifiant le développement de ses serious games et de ses simulations numériques destinées à former étudiants et professionnels de la santé. Avec les 5 M€ apportés par une nouvelle levée de fonds réalisée récemment, Interaction Healthcare va accélérer son développement en Europe, avant de s’attaquer également à l’Asie et aux Etats-Unis.

 

Celenys, Robocath, Interaction… L’e-santé normande se développe et entend porter haut à l’international, l’excellence de notre innovation régionale.

Membres institutionnels