Ecoparc IV

L’Agglomération Seine-Eure a mis en place une stratégie d’offre foncière à court, moyen et long terme pour permettre aux entreprises de s’implanter sur son territoire.

En effet, ce territoire possède la particularité d’avoir plus d’emplois sur son territoire que d’actifs résidents. Elle constitue donc un pôle d’emploi de dimension régionale avec des domaines d’excellence dans la pharmacie, la parfumerie et la cosmétique et notamment les biotechnologies qui aujourd’hui viennent soutenir un réseau de sous-traitants et de services industriels importants.

Un accès routier commun à Ecoparc I et II a été aménagé sur la RD6155 de façon à relier la zone de l’échangeur de l’A13. Un projet de doublement de ce dernier est à l’étude avec la SAPN. Une station d’épuration nouvelle a été construite pour reprendre les effluents des Ecoparc I et II ainsi que des communes d’Heudebouville et de Vironvay. Enfin, un centre de vie (restauration, bar et sanitaires pour les routiers) est en service depuis fin 2010.

Ecoparc II comporte deux parties de 20 et 40 hectares cessibles environ : un village d’entreprises avec des parcelles de 1 500 à 20 000 m² pour les PME-PMI ; une plate-forme industrielle et logistique, avec des lots de 2 à 20 hectares.

Ecoparc III devra permettre également une telle diversité d’activités. Les voiries d’Ecoparc II ont été conçues de façon à pouvoir être connectées ensemble dans Ecoparc III.

L’Agglomération Seine-Eure travaille déjà sur un Ecoparc IV pour anticiper les besoins des entreprises en matière d’offre foncière. Les travaux pourraient débuter dès 2020 si toutes les conditions sont au rendez-vous.

Membres institutionnels