Rouen, un véritable savoir-faire industriel et dans le BTP

Un peu d’histoire…

La métropole rouennaise a de tout temps constitué une aire urbaine favorable à l’accueil d’activités industrielles. Dès la fin du XIXe siècle, elles sont principalement issues du textile, portées entre autres par les filatures de coton et les activités portuaires. Puis, dans le courant du siècle suivant, l’automobile, la sidérurgie, la chimie ou les activités de raffinerie vont progressivement monter en puissance.

Aujourd’hui, la vocation industrielle de la Métropole Rouen Normandie reste forte, portée par une situation géographique et des activités de supports logistiques extrêmement favorables : en emplois, elle représente près du 1/4 de l’activité industrielle régionale et près du 1/3 de celle de la construction. Toutes ces activités s’appuient en outre sur les 3 pôles d’excellence métropolitains : Technopôle du Madrillet, Rouen Innovation Santé et Seine Innopolis.

Auto-Agro-Pharma : les 3 piliers

La Métropole reste très engagée dans la construction automobile, à travers notamment l’usine Renault de Cléon où se fabriquent moteurs et boîtes de vitesses, mais également via des activités de véhicules spécialisés, comme celles de Carrier Transicold à Franqueville-Saint-Pierre. Il faut par ailleurs noter que c’est sur le territoire de la Métropole que Moveo, pôle de compétitivité mondial de l’automobile est installé. Les activités agro-alimentaires restent également très présentes, marquées par la présence de groupes traditionnels de ce secteur comme Ferrero, Segafredo, Nexira ou Novandie, mais également d’autres qui se développent sur de nouveaux marchés, à l’image de Nutriset (compléments nutritifs) ou Saipol (oléagineux).

L’industrie pharmaceutique figure également en première ligne des activités de pointe de la Métropole, avec un site de production de Sanofi installé au Trait et un site Sanofi Pasteur à Val de Reuil, la production de médicaments d’Aspen qui se fait à Notre-Dame-de-Bondeville, le distributeur pharmaceutique Astera qui rayonne nationalement depuis Rouen, mais aussi Glaxo SmithKline, Ethypharm et les laboratoires Janssen-Cilag.

industries-rouen

Chimie et énergie toujours présents

Les activités de chimie sont toujours présentes – avec Lubrizol à Rouen, Borealis à Grand-Quevilly ou BASF Agri Production à Saint-Aubin-les-Elbeuf – comme celles liées à la construction électrique et électronique – Autoliv Electronique à Saint-Etienne-du-Rouvray, Legrand à Malaunay, Transformateurs SAS à Petit-Quevilly – ou mécanique et métallurgique, avec Flexi-France (Groupe Technip) au Trait ou Vallourec à Déville-les-Rouen.

Si l’énergie n’est pas le secteur industriel le plus développé dans la Métropole, c’est toutefois sur son territoire, à l’INSA de Saint-Etienne-du-Rouvray, que s’est installé le siège de la filière Energies Haute-Normandie, soutien – entre autres – des projets de développement régionaux de nouvelles énergies en général, et de l’éolien offshore en particulier.

La construction portée par les grands projets métropolitains

Les activités de construction et de BTP enfin, sont bien représentées dans l’aire métropolitaine avec la présence de tous les grands acteurs du secteur : Kaefer Wanner, Vinci, Bouygues, Sogea Nord-Ouest, Quille, Eiffage… Malgré les difficultés conjoncturelles de ce secteur, les marchés de la construction restent dynamiques sur la Métropole, portés par les grands projets d’aménagement regroupés dans « Rouen Seine Cité », en cours (écoquartier Luciline-Rives de Seine, Parc d’activités La Ronce, raccordement de l’A151…) ou à venir (écoquartier Flaubert, accès sud du 6e franchissement, future gare Saint-Sever…).

Rouen-construction

La construction : une activité bien représentée dans la métropole rouennaise

Membres institutionnels