Ecotechnologies : des atouts exceptionnels à Rouen pour un marché porteur

L’obligation incontournable de réduire d’une part la consommation des énergies fossiles et des matières premières, et d’autre part l’impact environnemental des produits et des procédés, constitue une opportunité unique pour le développement des écotechnologies.

Energies renouvelables, moteurs économes et propres, véhicules électriques et bornes de recharge, logiciels et systèmes embarqués, matériaux verts, rénovation thermique des bâtiments, biocarburants, nanoélectronique, supercalculateurs, robotique…

Autant de secteurs technologiques sur lesquels la métropole rouennaise est fortement positionnée pour l’accueil, la création et le développement d’entreprises, qui pourront trouver sur le Technopôle du Madrillet toutes les ressources en :

  • Mécanique  –  Matériaux  –  Vibro-acoustique
  • Energétique – Combustion – Environnement
  • Electronique – Informatique – Télécommunications

Les ressources disponibles sur le site leur permettront donc d’accélérer leurs projets et la conquête de ces marchés d’avenir.

Les ressources scientifiques

Le Technopôle du Madrillet concentre plus de 500 chercheurs et ingénieurs répartis dans des Laboratoires d’excellence (dont deux Unités CNRS classées A+) et des Centres de Recherche Technologique.

Toutes ces structures mènent depuis de nombreuses année une politique de projets de R&D coopératifs en partenariat avec des entreprises, qu’elles soient grands groupes ou PME.

Celles-ci peuvent ainsi accéder à des matériels d’exception et bénéficier des compétences de pointe qui permettent d’en obtenir les meilleurs résultats.

Parmi ces structures, notons :

  • Le LOFIMS : Laboratoire d’Optimisation et Fiabilité en Mécanique des Structures.
  • L’IMR : Institute for Material Research, structure fédérative réunissant des laboratoires de recherche à très haut niveau dans le domaine des matériaux métalliques (GPM) et des polymères biosourcés (LECAP).
  • Le CEVAA : Centre d’Essais Vibro-Acoustique pour l’Automobile.
  • Le CORIA : laboratoire internationalement reconnu pour ses recherches sur la combustion, la mécanique des fluides (écoulements réactifs et diphasiques, mélanges turbulents, simulation numérique) et la métrologie optique.
  • Le CERTAM : Centre de Recherche Technologique spécialisé dans le domaine des moteurs propres et de la qualité de l’air.
  • Le LSPC : Laboratoire de Sécurité des Procédés Chimiques.
  • L’IRSEEM : Institut de Recherche en Systèmes Electroniques Embarqués
  • Le LITIS : Laboratoires d’Informatique, de Traitement de l’Information et des Systèmes (intelligence artificielle, traitement du signal et des images, e-learning, data mining…)
  • Le CRIANN : Centre de Ressources Informatiques de Normandie, équipé de supercalculateurs parallèles (37 TFlops CPU et 13 TFlops GPU) dédiés au calcul scientifique intensif et à la modélisation.

A ces structures dédiées à la R&D, s’ajoutent les 40 entreprises déjà présentes sur le site, parmi lesquelles SGS Multilab, laboratoire du groupe SGS (leader mondial des analyses physico-chimiques et des certifications), à ce jour l’entreprise la plus importante du Technopôle du Madrillet avec un effectif d’environ 150 personnes.

Le vivier de recrutement

5 000 cadres techniques et scientifiques de haut niveau sont formés au sein des 4 établissements d’enseignement supérieur implantés sur le Technopôle du Madrillet :

  • L’Université de Rouen : Départements Mathématiques, Physique, Sciences de l’ingénieur, et chercheurs-doctorants issus de la Faculté des Sciences
  • L’ESITECH : Ecole Supérieure d’Ingénieurs en Technologies Innovantes
  • INSA de Rouen : Institut National des Sciences Appliquées
  • L’ESIGELEC : Ecole Supérieure d’Ingénieurs (systèmes électroniques et télécommunication)
  • L’Esitpa : Ecole d’ingénieurs en agriculture

Les réseaux d’action

Les entreprises qui s’implantent sur la métropole rouennaise peuvent rapidement intégrer de nombreux réseaux professionnels leur permettant d’accélérer leur développement.

Dans les secteurs industriels en lien avec les écotechnologies, le Technopôle du Madrillet regroupe :

  • Le siège du Pôle de compétitivité mondial Mov’eo, dédié à la mobilité.
  • Une antenne du Pôle de compétitivité Nov@log, dédié à la logistique et la supply-chain.
  • L’Institut Carnot ESP (Energie et Systèmes de Propulsion).
  • Normandie AéroEspace, l’association regroupant les acteurs de la filière aéronautique et spatiale en Normandie.
  • Energies Normandie, l’association qui réunit les acteurs haut-normands de la production et de la distribution des énergies, traditionnelles ou renouvelables.
  • L’ARIA Haute-Normandie, l’association regroupant les entreprises de la filière automobile en Haute-Normandie.

Des solutions d’accueil adaptées

Selon les besoins de l’entreprise, le Technopôle du Madrillet propose :

35 hectares viabilisés immédiatement disponibles.

  • 2 offres locatives :
    • Innovapôle 76, réalisée et gérée par la CCI de Rouen
    • Seine Ecopolis, une pépinière-hôtel d’entreprises réalisée et gérée par La Métropole Rouen Normandie, dédiée au secteur de l’éco-construction.
  • 1 centre d’affaires privé proposant des bureaux équipés pour une durée limitée.

Un tissu industriel dense

La métropole rouennaise est caractérisée par la présence de nombreuses entreprises intervenant dans les secteurs des écotechnologies, parmi lesquelles :

  • Renault Cléon (production de moteurs thermiques et électriques, de boîtes de vitesses)
  • SAIPOL (biocarburants)
  • SGS Multilab (analyses physico-chimiques et certifications)
  • DT2 (ingénierie et essais de groupes motopropulseurs thermiques, hybrides et électriques)
  • AREELIS technologies (systèmes énergétiques et dynamique des fluides)
  • MISSENARD (installations et maintenance en génie climatique pour l’industrie)
  • ARTEKO (matériaux agro-sourcés pour les loisirs créatifs)
  • TANGENT’DELTA (Bureau d’études expert en acoustique, vibration et thermique)

Écoconstruction : les initiatives

Quand on sait que la construction est la deuxième activité la plus énergivore de notre région après l’industrie, on comprend mieux pourquoi l’écoconstruction a trouvé un terrain favorable à son développement au sein de la métropole rouennaise, qui ambitionne de devenir la première éco communauté de France.

Les initiatives se multiplient dans ce secteur, faisant intervenir des acteurs très diversifiés.

  • L’Esitpa, école d’ingénieurs en agriculture située à Mont-Saint-Aignan, promeut les agromatériaux dans l’écoconstruction et contribue à l’innovation par son unité de recherche « Agri’terr ».
  • NormandBat, salon du bâtiment, rendez-vous biennal du BTP durable où l’on retrouve tout un pôle dédié à l’efficacité énergétique et au développement durable permettant aux professionnels de venir se renseigner et s’informer.
  • L’association régionale pour l’environnement du bâtiment et des travaux publics en Haute-Normandie (ARE BTP) se mobilise pour mettre en place de bonnes pratiques dans le but de réduire les impacts environnementaux des chantiers.

Le Pôle Ecoconstruction du Technopôle du Madrillet, dédié aux entreprises innovantes, présente des solutions d’implantation quel que soit le stade de développement :

  • Seine Ecopolis : la pépinière/hôtel d’entreprises dédiée à l’écoconstruction peut accueillir jusqu’à cinquante entreprises. Le lieu remarquable répond à la très exigeante norme allemande Passivhaus : un bâtiment exemplaire en matière de fonctionnement et de consommation énergétique et le premier bâtiment d’ateliers à atteindre ce type de performance en France.

Caractéristiques de la pépinière :

Surface globale : 1500 m²
11 ateliers de 30 à 90 m²
39 bureaux mutualisables d’une superficie de base de 15 m²
Matériauthèque
Accès haut débit…
  • Le village d’entreprises d’une superficie globale de 4 ha, scindé en parcelles à partir de 3000 m² ;
  • Le programme « Les ateliers du Madrillet » propose des ateliers ou bureaux clefs en main de 100 à 450 m² modulables avec des modes d’occupation variables (Acquisition / location avec ou sans option d’achat).

L’objectif du pôle est principalement de bâtir un réseau d’entreprises et de structures engagées dans une démarche développement durable. Mais il conforte aussi la synergie entre les entreprises, la recherche et la formation.

Membres fondateurs

Métropole Rouen Normandie
Communauté d'Agglomération Seine-Eure
CCI Rouen Métropole
Université de Rouen
Haropa - Port de Rouen
Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Seine-Maritime
Ville de Rouen