Etudes sur le projet du Quartier nouvelle gare de Rouen

Le projet de construction de la nouvelle gare de Rouen près de Saint-Sever se poursuit. Déclaré d’intérêt communautaire, il va permettre de réaménager cette partie de la ville en un nouveau quartier d’affaires moderne et urbain.

La nouvelle gare de Rouen : quels enjeux ?

Mené conjointement par SNCF Réseau et la Métropole Rouen Normandie, ce projet comprend deux enjeux majeurs :

  • un enjeu ferroviaire : l’actuelle gare, aujourd’hui saturée, ne peut répondre aux objectifs visés de connexions rapides de la future ligne Paris-Normandie,
  • un enjeu urbain : pour accélérer le développement d’une offre immobilière tertiaire, à l’instar d’autres métropoles françaises dynamiques.

Début de la 1ère phase des études

Les études ont donc démarré pour dessiner les grandes lignes de ce nouveau quartier en matière de mobilité et d’accessibilité (avec en prévision, un réseau de transport en commun performant et connecté), envisager les contours du futur quartier d’affaires tertiaire, préfigurer l’urbanisme (aménagement d’espaces publics et de logements) et bien sûr, concevoir l’offre ferroviaire proposée dans la nouvelle gare (commerces, services…).

Cette première phase d’un coût de 4,2 millions d’euros – appelée programmation – sera le préambule aux études techniques et opérationnelles qui seront menées à partir de 2017.

quartier nouvelle gare rouen

Quartier nouvelle gare de Rouen © Métropole Rouen Normandie

Parallèlement, des réflexions complémentaires seront menées sur l’accompagnement des quartiers impactés (gare rive droite et Saint-Sever), sur l’amélioration de la liaison rive droite – rive gauche (car la gare rive droite continuera à terme d’accueillir certains trains régionaux), mais également sur l’adaptation et la projection sur le long terme : d’aujourd’hui au terme du projet en 2030, d’inévitables nouvelles évolutions technologiques et sociétales devront être intégrées.

Le quartier nouvelle gare s’inscrit dans un projet global baptisé Seine Cité, comprenant également l’aménagement des écoquartiers Lucilline et Flaubert et la requalification des quais bas rive gauche. Ce projet témoigne de la volonté de la Métropole d’étendre sa réflexion non pas au seul cœur de ville de Rouen mais à toute l’agglomération avec des enjeux très forts en termes d’urbanisme et d’attractivité : une démarche totalement inédite en France qui témoigne une fois encore, du dynamisme de notre territoire.

Le quartier nouvelle gare en chiffres…

  • 1 gare
  • 100 000 m² de logements
  • 200 000 m² d’immobilier tertiaire
  • de nombreux partenaires financiers : l’Etat, la Région Haute-Normandie, le Département de Seine-Maritime, la Ville de Rouen, la Métropole Rouen Normandie, SNCF Réseau, EPF Normandie.
  • un coût global pour la réalisation d’études préalables (hors ferroviaire) estimé à 15 millions d’euros
  • un projet à échéance 2030

Membres institutionnels