Prévoir l’avenir au Madrillet : la méthode SGS

Réunis la semaine passée dans les locaux de SGS Multilab de Saint-Étienne-du-Rouvray, la trentaine de participants à l’Atelier technique du Technopôle du Madrillet a pu entendre deux conférences prospectives de haut niveau, ponctuées d’une visite des installations du laboratoire.

Atelier_Madrillet_SGS

Datasciences, algorithmes et machine-learning

« Toute prévision de l’avenir est un appel à l’action ». Énoncée en ouverture comme en conclusion de son propos, la phrase d’Yvon Gervaise, Directeur de SGS Multilab, résume bien la démarche entreprise récemment par le laboratoire, et sa reproduction possible pour toute entreprise soucieuse de travailler sa stratégie. Car si en sciences, l’heure est aux data-sciences, aux algorithmes et au machine-learning, il en est différemment du monde de l’entreprise pour qui prévoir l’avenir « n’est pas un exercice théorique, mais une condition de survie et de développement ».

Une méthode expérimentée

Ainsi, après avoir passé en revue les cinq différents typologies de prévision – rétrospective, vitale, environnementale, affective et projective – Yvon Gervaise détailla les principales étapes de la méthode déployée au sein de SGS, en incitant les responsables d’entreprises à travailler plus particulièrement l’écriture de leur avenir à travers un récit blanc (favorable) et un récit noir (défavorable).

Théorie du chaos et visite diplomatique

Dans la foulée, Siegfried Meunier Guttin Cluzel, Maître de conférence à l’INSA et Chercheur au CORIA, exposait les différentes composantes conduisant à une situation chaotique, remontant le temps des avancées mathématiques ayant permis de comprendre et d’expliquer le chaos. Ces deux interventions étaient utilement complétées de visites guidées des laboratoires de SGS, sur les pas de l’Ambassadeur du Luxembourg qui avait honoré de sa présence le début de l’après-midi.

visite_ambassadeur_luxembourg_madrillet_rouen

Une manifestation qui témoigne de la volonté des acteurs des sciences et de la recherche rouennaise, d’ouvrir leurs problématiques – comme leurs locaux – aux autres décideurs du territoire, en contribuant au passage à enrichir d’un apport méthodologique, la stratégie des entreprises.

Membres institutionnels