Port de Rouen : SURVEYFERT a le vent en poupe !

« L’Axe Seine, une autoroute naturelle pour les marchandises »

C’est le credo de SURVEYFERT, PME familiale spécialisée dans la logistique portuaire depuis 1990 ; Fabrice TARDY, en qualité de PDG, justifie son choix : « La zone de Quai Petit-Couronne présente tous les atouts pour l’accueil des clients de l’axe Seine » ; en effet, il vient d’y édifier un entrepôt  de 3 750 m² qui complète l’immobilier existant de 10 000 m²,  ce qui lui confère une capacité de stockage de 60 000 tonnes pour des produits divers (fertilisants avec bulk blending, sels de déneigement, minéraux, alimentation bétail…). Avec un tirant d’eau de 10.50 m, le quai peut accueillir des navires de 35 000 tonnes, ce qui représente un atout majeur. La société propose ainsi différentes solutions clientèle : chargement ou déchargement de navires ou péniches, transition par entrepôts, réexpédition des marchandises par voie terrestre ou fluviale sur le grand nord-ouest. Par ailleurs, les installations antérieures de SURVEYFERT et ses filiales sur les ports de Saint-Aubin-lès-Elbeuf, Honfleur, Saint-Wandrille et Dieppe, témoignent de son ancrage sur l’axe Seine et en Normandie. Ce capitaine de PME a créé son entreprise il y a 27 ans et tient le cap avec un tonnage annuel de 900 000 tonnes et une belle progression du nombre d’emplois (42).

Zone QPC : profitez des vents favorables !

Sur cette zone, se dresse aussi un équipement de nouvelle génération, la Maison Bleue du groupe Beuzelin, qui travaille le grain avant l’expédition et constitue le premier jalon d’un pôle agroalimentaire. L’entreprise de recyclage de produits ferreux GDE et son manutentionnaire Bolloré ont fait un choix similaire.

Le Port de Rouen s’apprête à lancer un appel à projet sur les espaces disponibles de Quai Petit-Couronne ; cette zone possède des atouts indéniables : sa desserte quadri-modale (maritime, fluviale, fer et route), une offre foncière de 19 ha, son positionnement au cœur du territoire rouennais et au sein de la supply chain d’un bassin de de vie de 25 millions de consommateurs. Par ailleurs, le Port et ses cofinanceurs investissent largement pour sa desserte interne et sa connexion aux réseaux de communication. Cela corrobore l’ambition d’HAROPA Ports de Paris Seine Normandie de conforter les trafics maritimes, fluviaux et d’accélérer la massification des flux de marchandises.

Membres institutionnels