omicX : la startup rouennaise lève des fonds et s’installe à Seine Innopolis

Si le territoire métropolitain rouennais est particulièrement propice à l’accueil et à l’épanouissement des projets entrepreneuriaux liés au numérique ou au secteur de la biologie/santé, il devient naturellement idéal pour ceux qui établissent des passerelles entre ces deux activités. C’est le cas d’omicX, jeune société rouennaise ayant développé un portail web permettant de guider la communauté scientifique internationale dans la jungle des logiciels consacrés à « l’omique ». Après deux levées de fonds réussies, elle vient d’intégrer ses nouveaux locaux de Seine Innopolis.

omictools-rouen

Un portail pour guider les chercheurs et cliniciens du monde entier

À l’origine d’omicX se trouve Arnaud Desfeux, qui après un doctorat en neurosciences à l’Université de Rouen, s’est jeté dans l’aventure entrepreuneuriale. Fort du constat qu’il existait plus de 60 000 logiciels dédiés aux technologies dites « omiques » (du séquençage de l’ADN à l’étude des protéines), il lance en 2013 le portail OMICtools, en collaboration scientifique avec l’ERI28 NéoVasc (BJ. Gonzalez). Cet  outil numérique permet de guider les chercheurs et cliniciens dans l’association optimale de logiciels développés dans le domaine biomédical.

Le million de visiteurs uniques dépassé

Le succès est rapide et le site se targue aujourd’hui de dépasser le million de visiteurs uniques par an, venus du monde entier – majoritairement des Américains, Indiens et Chinois pour seulement 4% de Français – grâce à un patient et méthodique travail de référencement et de classement aujourd’hui relayé par un bouche-à-oreille flatteur. Et Arnaud Desfeux ne compte pas s’arrêter là, ayant entrepris de passer à la vitesse supérieure pour asseoir sa position de leader en 2017.

Levées de fonds et développement d’un modèle Freemium

Pour cela, il vient de boucler deux levées de fonds successives pour un total avoisinant le million d’euros auprès d’investisseurs parisiens et suisses. Fort de ces soutiens, il a installé il y a quelques jours son équipe de 15 salariés au sein de la pépinière Seine Innopolis. Ils travaillent au lancement prochain d’un modèle Freemium qui proposera des services payants d’aide à la décision et de bioinformatique. Avec un objectif d’équilibre à l’horizon 2019, omicX prouve déjà qu’on peut, à Rouen, concurrencer sans rougir les start-ups internationales du secteur.

Membres fondateurs

Métropole Rouen Normandie
Communauté d'Agglomération Seine-Eure
CCI Rouen Métropole
Université de Rouen
Haropa - Port de Rouen
Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Seine-Maritime
Ville de Rouen