Hydrogène et mobilité : mythe ou réalité ?

Pour le savoir, le Pôle de compétitivité Mov’eo a convié à Rouen le 17 mai dernier l’ensemble des acteurs de la filière Hydrogène : institutions, constructeurs et équipementiers automobiles, fournisseurs d’énergie, groupements d’entreprises et associations de promotion, utilisateurs…

Hydrogène, mythe ou réalité

 

Un réseau de stations Hydrogène déployé en Normandie

Plusieurs centaines de participants ont écouté avec intérêt les présentations des experts et les retours d’expérience. Les technologies sont fiables et sécurisées ; des véhicules sont disponibles sur le marché ; selon les pays, le réseau des infrastructures de distribution est déjà en place ou naissante, les plus avancés étant le Japon, la Corée, l’Allemagne…

La France rattrape activement son retard : les constructeurs et les équipementiers s’y intéressent, une entreprise pionnière, Symbio, est déjà bien implantée sur le marché du véhicule utilitaire, et certains territoires sont en pointe, tels que la région Normandie et la Métropole Rouen Normandie, qui déploient un réseau de stations Hydrogène accessibles dans un premier temps à des flottes de véhicules professionnels utilisées par des collectivités publiques ou des entreprises. Les retours d’expérience ont fini de convaincre les plus sceptiques.

Alors, que manque-t-il pour accélérer le développement de la mobilité hydrogène en France ?

Il ressort de cette journée passionnante qu’il est nécessaire de massifier les flottes de véhicules professionnels, notamment les taxis et les véhicules de livraison ou de maintenance.

La massification des flottes permettra de rentabiliser davantage les stations et de densifier le réseau de distribution. Les ventes de véhicules augmenteront logiquement, ce qui aura pour effet de diminuer leur coût de production et de rendre leur prix de vente plus accessible.

La mobilité à hydrogène est donc une réalité, mais qui doit encore être soutenue et encouragée.

Membres institutionnels