Une délégation chinoise à Rouen, sur le Technopôle du Madrillet

Rouen développe depuis longtemps des liens privilégiés avec la Chine. Preuve en est encore une fois, avec la visite ce lundi d’une délégation chinoise de la municipalité de Ningbo sur le Technopôle du Madrillet, pour échanger entre entreprises du secteur automobile et découvrir l’excellence des laboratoires de recherche rouennais. Une initiative inédite en France.

delegation-chinoise-ningbo-rouen

Une démarche de développement économique à l’international

À l’image des présentations du Technopôle du Madrillet et du Pôle Industrie Automobile de Ningbo, l’objectif majeur de cette rencontre était de nouer des liens en vue de futurs partenariats technologiques et économiques, mais aussi de proposer aux entreprises françaises et à leurs homologues chinoises de créer des antennes respectives dans chacun de leur pays. Une démarche de développement réciproque et un effet gagnant-gagnant pour les deux villes, qui n’a pas manqué de susciter le vif intérêt des participants.

delegation-chinoise-ningbo-rouen-laboratoires

La valorisation d’un pôle d’excellence

Cette journée aura été l’occasion de valoriser Le Technopôle du Madrillet comme pôle d’excellence, grâce à sa concentration en laboratoires, en établissements d’enseignement supérieur et en entreprises, spécialisés dans le secteur des éco-technologies. Après les présentations de MOV’EO – pôle de compétitivité d’envergure mondiale spécialisé en R&D automobile, transport et mobilité –  les participants ont pu visiter différents laboratoires spécialisés dans les technologies d’avenir au cœur de la stratégie du secteur automobile.

La promotion de l’écomobilité

La délégation chinoise s’est montrée particulièrement intéressée par tout ce qui relevait de la mobilité propre. Comme la majorité des grandes villes chinoises, la municipalité de Ningbo doit faire face à un problème grandissant de pollution urbaine (smog) et cherche à réduire ses émissions de gaz polluants en développant notamment son parc de véhicules électriques. Ce parc atteindra 150 000 véhicules et 24 000 bornes électriques devront être installées en ville. Les entreprises chinoises ont par ailleurs été très sensibles aux compétences de pointe présentées par le CORIA et le CERTAM, reconnus pour leur expertise dans le domaine de la combustion, des moteurs propres et de la qualité de l’air. Même intérêt pour les travaux du CEVAA sur tout ce qui relève de la vibroacoustique et ceux de l’IRSEEM, laboratoire spécialisé sur les systèmes electroniques embarqués, qui travaille actuellement sur un projet de véhicule autonome.

delegation-chinoise-ningbo-rouen-certam

Cette visite riche aura permis de promouvoir toute la qualité et la large palette de compétences du Technopôle du Madrillet dans le domaine de l’automobile et de positionner une nouvelle fois la métropole rouennaise comme un territoire de premier plan pour l’implantation d’entreprises de ce secteur.

Membres institutionnels