Attractivité et tourisme d'affaires : Rouen va changer d'échelle

Alors que les acteurs de l’aire métropolitaine rouennaise ont depuis longtemps identifié le développement du tourisme d’affaires comme un levier majeur de l’attractivité du territoire et de son développement, les outils de cette stratégie continuent de se déployer.

Ainsi, après l’extension et l’adaptation des compétences de l’Office de tourisme, la création d’un Bureau des conventions puis la mise en ligne d’un portail Internet dédié, l’arrivée du futur Palais des Congrès mis en chantier par la Matmut constituera sans aucun doute un tournant, confirmant la légitimité de Rouen à changer d’échelle dans ce domaine pour venir jouer dans la cour des grands.

Certes, il faudra encore attendre trois ans pour voir ouvrir, à la mi-2018, ce bâtiment de près de 40 000 m² de surface de plancher conçu sur le site de l’ancienne École Normale (route de Neufchâtel), qui alliera tradition – en conservant une bonne partie des éléments architecturaux remarquables du site – et modernité, notamment dans le travail sur l’ouverture des espaces et la transparence, mais aussi par le respect des normes environnementales les plus récentes.

©Agence Wilmotte-Cabinet Artefact

 

Alors que les travaux de déconstruction sont en cours, la désignation prochaine – attendue pour le début de 2016 – du futur délégataire amené à commercialiser et gérer le Palais des Congrès va permettre de positionner l’offre rouennaise au niveau national, voire international, forte de nouveaux atouts : un hôtel et un bar panoramique offrant une vue directe sur la ville et la Seine, un amphithéâtre de 800 places, un restaurant appelé à devenir rapidement étoilé, un spa, un parking de 500 places…

Doté de ces équipements complémentaires de l’offre locale existante et idéalement situé à proximité de la gare et des grands axes de transport, le Palais des Congrès va permettre à Rouen « de devenir une place de congrès de taille différente, apte à rivaliser avec Paris, Lyon ou Deauville, mais aussi Londres et Bruxelles » assure Jean-Michel Levacher, Directeur de la communication de la Matmut, « car c’est à cette échelle que se situe la compétition des grands congrès et événements ».

Et qui dit grands événements, dit retombées locales, car « le tourisme d’affaire est pourvoyeur de ressources pour les commerces, comme pour tous les prestataires qui travailleront sur ces manifestations. Tout le monde va en bénéficier ».

Au total, le projet représente un investissement de plus de 80 M€, dans lequel l’assureur mutualiste rouennais s’est engagé avec enthousiasme. Investissant régulièrement une partie de ses fonds dans des projets immobiliers (« Vauban bis » dans le quartier Luciline ou « La Filature » en face de son siège de la rue de Sotteville pour ne citer que les plus récents), la Matmut réserve une part majeure de ceux-ci à la métropole rouennaise. « Nous avons un attachement fort à ce territoire et nombre de nos salariés y vivent » rappelle Jean-Michel Levacher, « Il est naturel que nous apportions notre contribution au renforcement de son attractivité ».

 

Membres institutionnels